Henry, Domenech, Sarko : main dans la main.

France-Eire-Peur-coup-de-main-d-Henry-et-qualification-des-Bleus_medium

La France (sportive) serait écoeurée, honteuse. Mais pourquoi l’être ? Nous sommes en Guerre et en temps de Guerre, tous les coups ( y compris le coup de main) sont permis. On peut regretter cette Logique ( BiBi en est le premier marri) mais elle est là, suplombant toutes les autres possibles.

Derrière cette équipe de France de Football, il y aura l’image de la Triche, une image qu’elle va traîner derrière elle et qui fait désormais partie de notre identité nationale dans le concert sportif international.

, égratigné ici même pour sa pauvre participation au jeu de cette pauvre équipe fait déjà preuve d’amnésie et gomme l’intentionnalité de son geste (les images télévisuelles sont implacables pour montrer sa double main). Il dira presque que c’est le ballon qui est venu malencontreusement à sa main, main qui se trouvait là par hasard. On peut penser, sans vraiment se tromper, qu’Henry ne sera plus seulement perçu comme Capitaine légitime, comme porteur des couleurs nationales mais aussi – de façon latente – comme un Usurpateur.

L’Amnésie sur cette Triche a déjà commencé : silence de notre Président, silence de , silence d’un , silence des Commentateurs . Rappelons qu’en finale de la dernière Coupe du Monde, c’est le quatrième arbitre qui regarda sur son écran de contrôle le coup de boule de Zidane et qui en informa l’arbitre de champ. Ce qui sera drôle, c’est qu’on va s’acharner à vouloir écarter ce geste de Triche, on voudra le faire absolument oublier. Ce trou de mémoire sur un geste qu’on voudra évacuer, sur lequel on ne voudra plus revenir (BiBi entend déjà les commentateurs, les journalistes, les Sponsors dire sur cette qualification : «Allez, on ne va pas remuer les vieilles histoires») reviendra – Freud l’a déjà écrit – par la fenêtre et pèsera d’autant plus par son «effacement». Et pèsera sur toute joie prochaine, un sentiment de malaise diffus.

On peut s’attendre que, pour un temps, l’Ethique de la Sportivité, les beaux Discours sur la Beauté du Sport, apanage de nos Dominants, soient remis au placard. Pour un Temps seulement. On a pu justifier le geste de Zidane en 2006 mais celui d’Henry sra plus difficile à digérer. Mais soyons sans crainte : on arrivera à le justifier (dans ce cas-là, on s’efforcera de le gommer).

A écouter les commentaires raisonnables, ceux des amoureux d’un Sport qui porteraient des valeurs de solidarité, de propreté, BiBi se dit qu’ils sont d’un autre temps, d’un temps qui n’a jamais existé. Le Football d’hier, d’aujourd’hui, c’est la Guerre. Et une majorité de Dominés participent à ce jeu social en se positionnant du côté des Dominants. Qui ne sera pas d’accord avec Chouchou, fier mais sans ostentation hier sous l’œil et le micro de TF1, disant que l’important est de se qualifier ? BiBi pense que toute victoire sportive est plus que du Sport. Et l’Equité, la Dignité, la Justice resteront celles qu’elles ont été depuis la naissance du Sport : des valeurs souterraines, dominées.

En Sport comme ailleurs, la lumière des Projecteurs ( de la Pensée) éclaire mais elle peut éclairer jusqu’à – dans nos comportements et conduites – nous rendre aveugles. BiBi, lui, n’a qu’une bougie. Avec sa flamme habituelle, il essaye de sortir de l’Ombre mais il est possible que, lui aussi, il encourage la France dans ses premiers matches en Afrique du Sud. C’est que… comme le disait Lacan, nous sommes des Sujets divisés.

12 Responses to Henry, Domenech, Sarko : main dans la main.

  1. celeste dit :

    Lacan avait raison ( ce n’est pas une découverte) nous sommes bine des Sujets divisés.
    Je me suis déjà surprise à regarder des matchs de foot, les grands, ceux des coupes.

    Le plus fameux, allez, j’ai 5 minutes je te le raconte (si tu trouves que ça encombre ton fil de com tu le vires, je ne serai pas vexée;-)

    Donc, c’était en Juillet 2006: France Italie.
    J’ai assisté à la finale dans le jardin d’un restaurant français de Pondichéry (Inde) avec mon amoureux, Italien et 3 amis, Italiens aussi.
    Devant l’écran, plein de Français, que des Français, braillards, invectivant de vilaine manière les joueurs italiens. D’autant plus stupide que nous avions la partie en main.
    Debout, derrière les clients, les serveurs indiens, eux, supportaient l’équipe italienne. D’abord parce que le patron français leur courait sérieusement sur le haricot à longueur de journée, ensuite parce que Sonia Gandhi et les couleurs similaires des drapeaux et pour finir parce que Pondy est pleine de Français touristes ou non qui se comportent souvent comme en terrain conquis alors que, justement, ce terrain nous l’avons rendu!

    Bref, alors que mes amis Italiens pensaient la chose tristement entendue, le coup de boule!
    Stupeur!
    Tremblement côté français, soupir d’aise côté italien!
    Puis le silence des gaulois…et la joie discrète des Italiens qui étaient quand même largement minoritaire…

    Voili voilou

  2. BiBi dit :

    Qu’on soit footeux ou non, peu importe. L’essentiel étant d’être à l’écoute du Monde et de ses bruits ( d’où qu’ils viennent), l’essentiel est de comprendre ce qui fait agir et réagir les humains indépendamment de nos humeurs pro-foot ou anti-foot Merci Céleste pour ta contribution.

  3. BiBi dit :

    « Notre » football portait – quoiqu’on dise – des valeurs positives. En Afrique, on avait pleuré sur l’élimination de la France en 1982. Et on disait dans beaucoup de pays que la victoire de 98 avait été une belle récompense pour un football original et un peu décalé par rapport aux normes footballistiques défensives.

    Aujourd’hui, avec Domenech ravi et heureux, avec Henry heureux et ravi, la France est la France de la Triche. Tous les ressentiments ici et ailleurs se concentreront sur cet axe. La France, représentante historique des Droits
    de l’Homme et du Citoyen, représentante avec le Brésil d’un football laissant place à l’imagination est piétinée.
    Avec cette arrogance de nos Puissants, c’est mérité, non ? Sauf que cette France n’est pas Une mais multiple et que BiBi est d’accord avec bcp d’autres pour relever et dénoncer cette arrogance d’une France sarkozyste…

  4. Wam dit :

    Je n’aime pas politiser le sport, en particulier le foot. Je trouve ca completement grotesque.

    Par contre, le « beau jeu » de l’EDF de 98… La non ! L’EDF de 2000 jouait tres bien, mais pas celle de 98 qui avait un jeu hyper-defensif.

    Et quoi qu’il en soit, depuis 2002 chaque match de l’EDF est un veritable supplice pour les yeux. Quelle horreur ! Je n’ai pas souvenir d’un seul vrai bon match depuis bientot 10 ans.

  5. nicocerise dit :

    Le geste est fait, on le voit en direct et une chose est sur on ne peut revenir dessus, on ne peut plus rien y faire. Si le jeu à repris ou si le match est fini, l’action est irrémédiablement envoyé dans le passé et dans l’histoire. Le coup de poing de Schumacher, le coup de boule de Zidane, la main de Maradona, même leurs auteurs ne peuvent revenir en arrière. On ne peut réécrire l’histoire, la main de Thierry henri fait maintenant partie de l’histoire de l’équipe de France. Comme le public allemand a pu se détourner d’une équipe nationale triomphante le public français peut refuser une certaine philosophie du sport.

  6. BiBi dit :

    Les effets de la Main de Thierry Henry n’appartiennent pas, eux, au passé. Elle va peser de son poids sur la Campagne sarkozyste d’avoir l’Euro 2016. Ressentiment des autres pays sur la France de la Triche… Et Platini mis en cause…

    BiBi reviendra sur les effets politiques de cette main dans de prochains articles. Wam, ne pas politiser le football ? Sarko dans les tribunes voulait se faire le tribun de l’EdF, voulait faire de cette soirée, une Soirée à la Gloire de la Nation ( qui aurait été assimilée à sa propre gloire). Las ! Le geste malencontreux de Henry.
    Bien sur, qu’il est politique son Plan Com ( tombé à l’eau)…
    De peur d’etre mis sur la même ligne que l’equation EdF = France sarkozyste, Chouchou a envoyé Lagarde faire diversion après les silences de Chouchou et celui de Rama Yade si catastrophiques dans l’opinion.

  7. Tony dit :

    Excusez moi d’être plus Terre à Terre, mais si je croise Thierry Henry, je penserai à le remercier.
    Il m’a donné l’occasion d’entendre Chouchou dire qu’il n’était pour rien dans quelque chose et que ça ne le concernait pas, lui qui quelques jours plus tôt avait même fait tomber le mur de Berlin ou presque.

  8. BiBi dit :

    BiBi avait ainsi gazouillé sur Twitter :
    « Sarko dégage en touche. Lui qui veut prendre toutes les places, joue l’humilité à propos de l’Equipe de France :  » Laissez moi à MA place » !

  9. Wam dit :

    Biensur BiBi, vous avez raison et je ne vais pas refaire le monde : aujourd’hui le sport et en particulier le foot sont largement politises… Malheureusement.

    Mais bon, quand meme, revenons a la raison. Quand on entend certains journalistes, politiciens et autres dirent que les joueurs de l’Equipe de France de Football portent les valeurs de la Republique, parfois meme on peut lire qu’ils representent « Liberte, Egalite, Fraternite », ou encore qu’ils doivent etre irreprochables, cessons le delire !

    Et remettons les choses en place :
    1. Les joueurs de l’Equipe de France ne sont pas des elus. Ils ne representent personne. Ils jouent pour la Federation Francaise de Football, pas pour une instance de la Republique. Ils n’ont pas a etre plus exemplaires qu’un citoyen lambda et certainement ils n’ont pas ce devoir de representer les valeurs de la France comme l’ont tous les elus.

    2. Les joueurs de l’Equipe de France n’ont jamais prete serment, n’ont jamais recu de cours d’ethique, ni de communication, ni de savoir vivre pour bien figurer dans les emissions TV ou devant les journalistes. Ce ne sont pas des philosophes, Henry ne s’est pas pose tant de question avant son geste tout comme Thuram n’a pas voulu honorer Rodin en prenant sa celebre pose apres ses fameux buts. Ils font ce qu’on attend d’eux : ils jouent au foot.

    3. Je comprends parfaitement que les politiques et les journalistes politiques rendent le football politique. Il peut tout a fait servir a leur cause. Je comprends en revanche nettement moins qu’un blogger quelconque comme vous, a priori n’ayant pas trop interet a trouver dans le foot des liens politiques, fan de ce sport qui plus est, politise le foot comme le reste de la meute. Sur ce point, vraiment, j’en cherche les raisons. Pourquoi diable immitez vous les autres et envoyez-vous sport dans son deuxieme vis apres celui de l’Argent ?

  10. BiBi dit :

    Cher Wam, vous croyez toujours que c’est BiBi qui invente les rapports entre Politique et Sport. Mais ils sont là sous nos yeux, sous vos yeux : plan com de Sarko, interview d’après match, intervention de Rama Yade, de Christine Lagarde etc. BiBi ouvre les yeux, tire les fils, fait des rêveries ( politisées…BiBi en convient) et émet juste son avis. Allez, on remet la balle au centre et c’est BiBi qui prend…l’engagement.

  11. valerie Librellule dit :

    J’ aimerais le foot quand les joueurs ne seront plus payés comme des « nababs »

    Je dribblais bien, m’avais-dit mon petit frère et j’avais du punch, j’ai loupé ma vocation. ça paye mieux qu’aide-à-domicile chez les lecteurs du Figaro sûrement…
    Il y a de ces salaires indécents
    Si c’était pour faire triompher la recherche encore… ou la misère

  12. BiBi dit :

    Pourquoi s’etonner que les joueurs de foot soient si payés ? Ce sont des mercenaires. Et les Commandants en chefs veulent les meilleurs combattants dans cette Guerre qu’est le Foot d’aujourd’hui. Donc ils font l’un l’autre, l’un contre l’autre de la surenchère.

    BiBi le déplore comme toi ( avec des hauts-le-coeur). Mais le plus obscène, c’est encore Michel Platini et Sepp Blatter, representants e l’UEFa et de la FIFA qui nous parlent par devant de… Fair Play et… par derrière se taisent sur le Flair Pay 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *