Euro 2016. Visions et télévision.

De-Stael1

L’.

Pourquoi se priver d’un petit bibillet sur cet événement avec lequel les vilains Hollande et Valls tentent de gommer les protestations contre l’inique Loi Travail ? Ce billet sera difficile à avaler pour ceux et celles qui détestent ce jeu, eux qui me parleront illico des sommes astronomiques gagnées par des joueurs-mercenaires (mais qui, souvent, se taisent sur le marché libéral qui les permet).

Je ne réussirai évidemment pas à convaincre certains de mes lecteurs et lectrices de la beauté de ce jeu même si – en écho démonstratif – je leur répondrais : 1. qu’une toile de Picasso valant des millions ne me dégoûte pas de la peinture ou que 2. ce jeu – comme toute invention humaine – est digne d’intérêt et de passion même s’il nous conduit régulièrement à nous vautrer dans le pire et à vendre nos plaisirs aux Marchands.

FIFA

Il y a près de 20 ans (1997) j’avais écrit 14 nouvelles noires avec le en fil rouge. Publiées en un recueil, ces 14 nouvelles essayaient de causer des effets du néo-libéralisme à travers des fictions qui se passaient dans des grands pays de foot (Argentine, Brésil, Mali, Italie, Angleterre, Italie, France). On allait des supporters aux Clubs mafieux, de l’obscénité médiatique footbalistique à la pensée unique des journalistes sportifs, de la fureur des supporters à la dégradation du jeu.

JLB me fit l’honneur d’une préface avec ces mots bien sentis et…bien éloignés de l’euphorie d’alors qui allait submerger la France toute vêtue de bleu :

«Le jeu de football ne ressemble plus à grand-chose des espaces qu’il ouvrait dans la liberté. On le sait autant à étudier l’histoire du jeu, son passé, qu’à se souvenir du jeu de notre propre enfance. Le jeu de football a troqué sa force de vie pour l’argent et les résultats au sens économique de la question qui, comme chacun sait, sont les versions à peine voilées de l’immobilisme et de la mort».

Livre

Dans l’une de mes nouvelles, le héros John Mohune arrivait de la Planète Mars d’où il avait été exclu comme commentateur sportif. A l’instar des créatures de la série «Les Envahisseurs», il parcourt incognito le pays, tombe sur un car de Régie TV qui organise justement une retransmission d’un match de foot en direct. Partageant le même métier que lui, John Mohune prend des notes sur le travail du Régisseur en l’interrogeant sur ses façons de filmer les matches. Sept réflexions prises en sténo sur son bloc-notes…

(Appuyez 2 X)

Voyages 555

*

Pour mes lecteurs et lectrices interessés, j’avais mis en ligne deux de mes 14 nouvelles. La première s’intitulait La Découpe du Monde  et la seconde L’Accolade des Ours avec Rio de Janeiro et le stade du Maracana en toile de fond.

3 Responses to Euro 2016. Visions et télévision.

  1. Excellent recueil de nouvelles, au demeurant.

  2. Robert Spire dit :

    Il y a fort à parier que l’équipe de France rencontre celle de l’Angleterre en 1/4 de finale: Frexit la France où Brexit l’Angleterre?

  3. Robert Spire dit :

    Victoire pour NDD (Notre-Dame-Deschamps) c’est oui pour le 1/4 de finale.:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *