Les Educateurs : futures machines à Café ?

**

«Il me semble que les politiques au Pouvoir voudraient transformer les travailleurs sociaux en distributeurs automatiques de services, c’est-à-dire en machine à café fiables et performantes. Le mécanisme serait le suivant : on énumère des problèmes (emploi, chômage, handicaps, violence…). Pour chaque problème, on crée une catégorie ayant-droit. En vis-à-vis, on installe une cohorte de travailleurs sociaux distributeurs de solutions pour le problème particulier qu’ils sont chargés de traiter. Les travailleurs sociaux sont en train de se centrer sur la question du Problème et non sur la question du Sujet». Justes paroles de , professeur émérite de psychologie à l’Université Lumière de Lyon 2.

Ce qui reste sur, c’est que cette question du Sujet – difficile à avaler mais incontournable – n’est pas soluble dans le café.

Mais Paul Fustier ne s’arrête pas là. Il continue dans la métaphore caféinée, arguant que les «usagers» ne peuvent se satisfaire du gobelet de café. «Il leur faut un lien de « confiance suffisante» avec la personne qui leur donne ce café. Alors, le produit prend son sens, il est devenu quelque chose de plus qu’un café, il est devenu la figure d’un lien qu’il symbolise».

Ce qu’il y a de bien avec Paul Fustier, écouté depuis longtemps dans les écoles d’éducateurs, en Conférences et en Interventions en établissements, c’est que… lorsqu’on prend le café avec lui, on n’hésite pas un instant  à payer l’addition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *