Tag Archives: Titi Robin

#Radioblogueurs 2012 : « Fandangos Maures » (Titi Robin)

*

C’est sur le Blog de Lolo. Voilà la saison 3 de la Radio Blogueurs. Pour les blogueurs et blogueuses invités, il s’agit  de choisir une chanson estivale. C’est en effet l’été qui s’ouvre: puisse le choix des blogueurs vous en mettre plein les oreilles. Ne s’agit-il pas – encore et toujours – de «vivre musicalement» comme l’écrivait Vincent Van Gogh à son frère Théo ?

BiBi a choisi un Fandango de cet artiste injustement ignoré en France et qui connait de beaux succès partout où il se rend. TiTi Robin, pur autodidacte, fait jouer la Solidarité musicale sur tous les autres continents avec une ferveur et une beauté que je vous invite à partager… Le titre choisi s’appelle « Fandangos Maures » et le merveilleux chanteur s’appelle Farid Saadna.

Les Mains du jeune Tisserand syrien (clip-BiBi).

Dans la vie, il y a des carrefours, il y a des voies inédites qui s’entrecroisent pour se fondre en un point nodal. BiBi fut à la croisée du texte de Bernard Noël (1) et de l’instant qu’il passa avec ce jeune tisserand syrien (août 2010).

BiBi ne pouvait faire autrement qu’obéir à cette nécessité de faire du lien, de tisser un petit ouvrage sur sa chaîne de montage. A la croisée de ce clip-vidéo : un texte, une séquence-vidéo et la très belle musique de Titi Robin.


Cadeau de Noël pour les ami(e)s de BiBi qui pensent, eux aussi, beaucoup à la Syrie.

« Le spectacle de ces mains qui lancent le fil, qui le glissent, le passent, le nouent, toujours aériennes dans l’allégresse de leur propre maîtrise – ce spectacle déclenche derrière les yeux du visiteur une crise : rien ne va plus, ni le temps, ni le sens, ni la présence.

C’est que la main, ici et en ce temps, ne fait pas qu’une tapisserie : elle continue et elle projette – continue à inscrire le présent dans la chaîne de la durée ; projette la réflexion dans le geste de telle sorte que chaque point soit dans le voisinage de son avenir. Bien qu’indubitablement «manuel», ce travail ne saurait être défini par opposition à «intellectuel» et à «esthétique» : il inclut les deux et, de ce fait, dérange l’ordre des choses actuel réglé par la vitesse où, perpétuellement, viennent s’accélérer la production et la consommation.

La main introduit dans cet ordre-là un ralenti, qui est son rythme et sa justesse, et qui a pour effet final d’ajouter à l’œuvre terminé un contenu mystérieux».

_________________________________________________

(1) Extrait de Bernard NOËL. La Castration Mentale (POL).