Mes Voyages de la quinzaine dans TWITTER.

Pour ce billet de mi-juin, j’ai refait le périple TWITTER des 15 premiers jours. Et j’en ai tiré la substantifique moëlle.

1er juin.

La girouette Jean Quatremer qui brasse du vent. Hier il se mettait en Marche, aujourd’hui le voilà maudissant son gourou pour qui il fit un don avant la Présidentielle 2017. On retiendra la grande lucidité de cet inamovible journaliste censé nous renseigner sur la politique européenne. Ne te laisse pas faire, Jean ! Demande à Macron de te rendre l’argent.

L’histoire débute par le tweet de 28 minutes rapportant l’analyse marxiste de Quatremer !

*

. 1er juin

Je remets cette conclusion de Régis Rochat d’Acrimed Info scrutant le comportement du guignol Yves Calvi recevant Danielle Simmonet :

J’ai donc insisté : «La manipulation régulière des éditocrates, de Yves Calvi à @jmaphatie (etc) : s’arroger le droit de parler tranquilou au nom de TOUS les journalistes quand on n’en met qu’UN SEUL sur le grill».

*

RADIO FRANCE 6 juin.

Le 6 juin, nuit la plus longue, me voilà levé très tôt. J’enfonce le bouton de ma Radio (j’ai gardé un transistor dans ma cuisine). Déjà de bon matin,des mauvaises ondes.

FRANCE INTER 11 juin.

Arrêt sur FranceInter. , documentariste, a fait un film sur… le sourire (!!) de la Première Dame de France, Madame Brigitte Macron. Elle est l’invitée de l’émission de Sonia Devilliers sur France Inter et présente son doc.

Et puisque nous parlons de France Inter, dépôt de cette analyse retrouvée de François Ruffin dans un vieux n° de :

LADISLAS PONIATOWSKI. 9 juin.

Le tweet de ce député @l_poniatowski commence ainsi : «Les cheminots n’aiment pas les jeunes». Bavasserie habituelle anti-grève de ces aristocrates de l’argent, prolongée par écho médiatique. Un mot sur la famille Poniatowski. Michel le père de Ladislas fut un Ministre de l’Intérieur sous Pompidou. Il passait pour un grand benêt, peu intelligent et fut souvent brocardé par le Canard Enchaîné. L’oncle Jean a dirigé Condé Nast (Groupe de presse qui publie Vogue, Glamour, Vanity Fair etc) et Télé 7 jours. Il est Président du Cercle Maxim’s Business Club (MBC) qui compte plus de 900 membres triés sur le volet. Citons : Giscard, Sarkozy, Bernadette, Balladur, Christian de Boissieu, Henri de Castries, Jean-Charles Decaux, Fillon, les Juppé, les Kouchner, Christine Lagarde,  Alain Minc, Laurence Parisot, Michel Pébereau, Matthieu Ricard, Jean-Marie Rouart, Jean-Claude Trichet, Hubert Védrine».

*

NOV’LANGUE. 10 juin.

On lit dans le Figaro la présentation du scandale des comptes de campagne de Macron mais heureusement @_miss_ives veille au grain. C’est qu’ils nous prendraient pour des enfants les zozos de cette journaille de Dassault ! Petits filous, va.

*

. 9 juin.

Je ne sais pas vous mais les émissions d’entertairment où je vois passer d’estimables personnes de la France Insoumise entre deux insanités d’Ardisson ou deux traits de supposé humour sur Paris Première me donnent des hauts-le-cœur. Tombé ce 9 juin sur Salut Les Terriens où le Monarchiste Ardisson crachait sur la Révolution de 89. Ahurissant qu’un chef d’émission vomisse de cette façon. Mais que venait faire Alexis Corbière dans cette galère ?

*

LIBEDESINTOX. 9 juin.

Suivez l’histoire. Je lis la réponse de Libedesintox sur son site et découvre avec stupéfaction la raison pour laquelle les journalistes de Libération n’avaient pas parlé des ristournes Macron. Ils étaient…. en vacances !! La réponse de la Brigade de Libe vaut alors son pesant d’or. Cette haute Instance s’auto-proclamant d’autorité «Instance de Vérité» n’y va pas par quatre chemins pour me vomir dessus. «Le dégoût» qu’ils disent.

*

AZIZA-. 7 juin.

Tout drôle de voir réunis dans une même émission (), Frédéric Haziza (accusé de harcèlement sexuel) et François Bayrou (avec son Bayrougate) :

Il ne suffit pas à l’increvable Bayrou de blablater avec Haziza. Le voilà qui donne son avis sur l’affaire des comptes de Macron. Une culture sympathique que de truander. Faut dire que lorsqu’on connait l’épisode du Bayrougate, on a affaire à un connaisseur.

*

LA MARCHE DES . 8 juin.

Il paraît que ça a fait rire (jusqu’aux abeilles).

Mais, hélas, elles n’en ont pas pour longtemps… à rire.

*

FR3. PETITE CENSURE. 7 juin.

*

LOUIS D’OR pour . 8 juin.

Edouard Louis s’adresse à Emmanuel Macron et ça fait du bien :

Heureusement, d’autres artistes lui emboitent le pas de la contestation. Des auteurs (autrices) publient un recueil dont les droits iront dans la Caisse des Cheminots. Citons-les :

*

CLAUDINE CHAPUIS de Paimpol. 11 juin.

@Clo_Chapuis repère une double publicité pour une entreprise qui nous incite à utiliser ses Applications. Pour ça, ces enfoirés se sont emparés de la Marseillaise pour leur bizness.

*

TWEET : MES PRONOSTICS pour la COUPE DU MONDE. 8 juin.

Voilà que je m’arrête, éberlué, devant le tweet extasié de , journaliste. C’est à propos de la dernière pub Nike, Coupe du Monde oblige. On oubliera bien vite à quel tarif  Nike fit travailler les enfants du sud-est asiatique. Tout cela est bien loin, n’est-ce pas ? Donc aujourd’hui, un journaliste sortant d’une grande Ecole se pâme et tombe en extase devant un chef d’oeuvre publicitaire. Misère.

*

LE PATRIMOINE EN BERN. 9 juin.

Stéphane Bern l’alibi-culture de Macron a instauré un Loto uniquement 10% ira au Patrimoine, loto qui marque l’abandon de l’Etat dans la gestion du patrimoine français. Mais entretemps, il a déposé un tweet avec une élégance de petit marquis.

*

Merci d’avoir suivi mon chemin dans le dédale Twitter. Merci aux 5600 abonné(e)s de mon compte. Et à bibientôt pour de nouvelles aventures.

4 Responses to Mes Voyages de la quinzaine dans TWITTER.

  1. Robert Spire dit :

    Twitter est un jeu de ping-pong virtuel, et Bibi quels smashs!…:-)
    Corbière et les autres devraient méditer cette interrogation d’August Bebel: «Quand l’ennemi de classe accepte de me médiatiser, je me demande toujours quelle bourde j’ai encore bien pu commettre.» et surtout quelle bourde je vais finir par dire comme Danielle Obono chez Bourdin. Il est quasi impossible d’échapper à ce qu’un média veut montrer de vous et rendre inaudible vos pensées si elles dérangent l’ordre établi.

  2. Monique Lapinte dit :

    je ne sais que répondre, depuis la campagne présidentielle le journalisme et devenu un vaste champ de propagande tantôt dénigrant ceux qui risquaient de faire de l’ombre au fou hurlant et encenssant ce rigolo à la botte du capitalisme. L’élection était faite bien avant les urnes. Pour la FI je ne vois pas pourquoi elle accepte d’être mise constamment sur la sellette par ces vendus de la macronie, il est sûr que sa visibilité serait plus rapide et crédible par des meetings car hélas à chaque fois qu’elle accepte ce genre d’échange public elle recule et rame à nouveau pour faire avancer ses idées politiques et surtout quand on est dans l’opposition il faut avancer sans trébucher sur les pierres que l’on met sur son chemin la route est longue et le temps presse. Pour ma part je ne regarde jamais la télé même quand il s’agit des représentants de la FI car à chaque fois la même interrogation revient pourquoi cherche t’elle le bâton pour se faire battre

  3. BiBi dit :

    @MoniqueLapinte
    Sur la FI, sympathisant oui.
    Pour lui dicter ce qu’elle a à faire, ce qu’elle doit faire, non.
    J’ai déjà dit en quoi passer à la télé ne faisait pas gagner un seul électeur à sa cause.
    Meeting ou non, je ne sais.
    Pour mon humble part, je fais plutôt des pas de côté. Et armé des analyses d’Alain Accardo, de Lordon, de B.Friot par exemple, j’essaye à mon échelle de Citoyen de taper fort sur la tête de ces Chiens de Garde, serviles serviteurs d’un Président à la brutalité sans égal.
    Merci pour ton com’.

  4. Robert Spire dit :

    C’est un paradoxe, pour se faire entendre il faut frapper comme un sourd.:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *